Centre de Développement Chorégraphique

 
 

Arnaud Labelle-Rojoux - Grand Bal Dada


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

© Arnaud Labelle-Rojoux, vue de l’exposition Tombe la neige, galerie Loevenbruck, Paris, 2014 © ADAGP, Paris 2016. Galerie Loevenbruck, photo : Fabrice Gousset

Soirée de clôture du Printemps de Septembre  - Festival de création contemporaine
 
Un bal ? Oui, c’est un bal ! Pétillement dans l’œil, le mot même étincelle. Le bal, qu’il soit de kermesse bon enfant à ciel ouvert, flonflons folkloriques, ou de haute volée, sous lustres de cristal, chic raffiné, ambiance champagne, costumé et masqué, déluge de confetti et de serpentins, ou de quartier, à guirlandes colorées très mélancoliques, c’est la danse pour le plaisir de danser, de bouger, d’être ensemble, noyés dans le mille-feuille sonore. Celui du Printemps de septembre, placé sous le signe de Dada, dont c’est le centenaire, en hommage à l’ami Dachy, son éclatant héraut disparu cette année, sera forcément tout cela à la fois, festif et poétique. Mais sans décalque. Mi-cabaret, mi-fête popu partagée. On est prié de venir déguisé, fanfreluché, maquillé : bal animal, bal animots. Dada ou toutou, ou chacal, chouette, taupe, cricket, couleuvre, lapin, panthère ou kangourou ! Ménagerie insolite. Un orchestre donnera le ton : rythmes, refrains, chansons. Connus. Reconnus. Ellipses temporelles. Souvenirs passés, souvenirs futurs télescopés. Mais pas seulement. Clin d’œil en fond de scène à Picabia et Satie : Relâche, « la vie d’aujourd’hui, tout pour aujourd’hui ». Un bal ? Avec numéros plus ou moins savants : entrée des ours dansant à pas lourds la Ursonate de Schwitters revisitée ; tapisserie d’images projetées ; Massimo transformiste virtuose sautillant Patrick Juvet ; démonstration de « danses paradoxales » ; Louise, l’oiselle siffleuse, Papagalla enchanteresse aux confins de l’extase … Un bal ? Oui, un bal. Tout le monde en piste !
Arnaud Labelle-Rojoux


Voir le site du Printemps de Septembre






Samedi 22 octobre
De 21h à minuit


Studio du CDC
5 av Étienne Billières
31300 Toulouse
Métro : ligne A
Station : St Cyprien République
situer le lieu


Entrée libre et gratuite sans réservation préalable dans la limite des places disponibles
Centre de Développement Chorégraphique – 5, avenue Etienne Billières – 31300 Toulouse (Métro Saint-Cyprien)
Tél +33 (0)5 61 59 98 78 | Fax : +33(0)5 61 59 99 04